D’où viennent les fleurs vendues chez les fleuristes ?

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Présent classique, les bouquets de fleurs ont particulièrement la cote auprès des Français. Lys, pivoines ou roses, d’où proviennent exactement ces ravissantes fleurs proposées chez les fleuristes ?

Magasin de fleur à Montpellier

Magasin de fleur à Montpellier

Les roses à l’honneur

Outre la Saint-Valentin, la fête des Mères représente un pic d’activité pour les fleuristes en France. En effet, le temps d’un week-end, un magasin de fleur à Montpellier (Les Serres d’Oc) ou dans la capitale parvient à réaliser jusqu’à 15 % de son chiffre d’affaires. Si les bouquets sont spécialement prisés, la rose reste en tête des ventes. De véritables globetrotteuses, les roses vendues dans l’hexagone proviennent pour la plupart des Pays-Bas, demeurant à ce jour le premier producteur de fleurs au monde. Avec l’apparition de nouveaux concurrents, à l’image de l’Équateur et du Kenya, les roses bon marché commencent alors à inonder le pays.

Connaitre la provenance des fleurs

À ce jour, il est encore difficile pour l’acheteur de connaître la provenance des fleurs qui lui sont proposées chez le fleuriste. Il faut savoir cependant que la France produit de ravissantes fleurs, comme l’incontournable lys, qui se veut être idéal pour offir un bouquet de fleur à Montpellier. Si les lys poussent tout le long du bassin méditerranéen, les roses, les tulipes et les pivoines quant à elles proviennent du Var, notamment de la région d’Hyères. Cependant, la production française n’est pas majoritaire chez les fleuristes, car la France produit uniquement 40 % de ses besoins en matière de fleurs.

Des fleurs d’origine exotique

Les fleuristes français sont alors contraints d’importer la majorité des fleurs fraîchement coupées. Rien qu’en 2012, la France a importé plus de 300 millions d’euros de fleurs. 60 % des fleurs étaient en provenance des Pays-Bas, 11 % de Belgique, 8 % de Colombie, d’Équateur, de Kenya et d’Italie. Avant de parvenir chez le fleuriste, les fleurs sont cueillies en bouton, pour être transportées dans des camions réfrigérés ou par avion. Au bout de deux à trois jours de voyage, les fleurs se retrouvent enfin sur le marché français.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »